Saskatchewan (Canada)

Du mercredi 12 au dimanche 16 juin 2013

 

canada-saskatchewan-trajet

Mercredi 12 juin 2013

Nous n’avons pas été les seuls à stationner cette nuit sur ce parking. Plusieurs CC sont également présents, de toutes les tailles, de toutes les formes ! Au programme aujourd’hui, visite de Regina.

Nous avions repéré, près du Victoria Park le «  Regina Plains Museum » consacré aux indiens de la plaine, à leurs migrations,… Peut-être ont-ils tous disparu car nous ne le trouvons pas ! Le musée a changé d’adresse mais à la nouvelle adresse, rien ! A Victoria Park, en revanche, nous trouvons nombre de banques avec leurs grands immeubles ! Visiblement, nous sommes en plein quartier des affaires. C’est là aussi que se tient le marché du mercredi (ça tombe bien), le Regina Farmers Market où, comme à Winnipeg, on ne trouve pratiquement pas de fruits et de légumes : quelques gâteaux, du miel, des confitures, un peu d’artisanat, de la musique. Dans la zone piétonne, on trouve aussi plusieurs marchands de hot-dogs (pas mauvais…).

site-2013-06-12-regina003    site-2013-06-12-regina004

Puis, direction Wascana Centre, immense parc urbain avec en son sein le lac artificiel Wascana. Pelouses bien vertes et grands arbres, canards, oies et oisillons sur le lac. C’est là aussi que l’on peut découvrir le Mackenzie Art Gallery et le Legislative Building.

Le Mackenzie Art Gallery, dont l’entrée est gratuite, propose des œuvres d’art intéressantes, quelques gravures Inuits et, malheureusement, seulement 3 sculptures Inuits (mais celles qui sont en vente à la boutique du musée, plus nombreuses, ne nous font pas envie. Toujours à cette boutique, par contre, les carillons sont très sonores, très « résonnants »).

site-2013-06-12-regina005    site-2013-06-12-regina006

site-2013-06-12-regina011    site-2013-06-12-regina012

site-2013-06-12-regina013    site-2013-06-12-regina017

Le Legislative Building est un grand bâtiment construit entre 1904 et 1912 pour abriter le Parlement de la Saskatchewan (48 députés pour 1,2 millions d’habitants). Comme nous sommes les 2 seuls francophones présents à l’heure de la visite programmée en Français, nous aurons donc droit à une visite privée du Parlement : chambre de l’assemblée législative, bibliothèque, quelques galeries de portraits (de différents membres des tribus de la Saskatchewan, des premiers ministres,…). Une vitrine présente les différents « symboles » de la Saskatchewan : la potasse, l’orignal, le curling, le blé, le tartan, …

site-2013-06-12-regina025    site-2013-06-12-regina028

Belle journée, bien ensoleillée, chaude dans l’après-midi (25° à l’ombre). Tiens, nous avons encore perdu (ou gagné ?) une heure ! Nous voici maintenant avec 8 heures de décalage avec la France.

Jeudi 13 juin 2013

Nous prenons la route vers Saskatoon. Au bout d’une cinquantaine de kilomètres, nous abandonnons la Transcanadienne 11 au profit de routes de moindre importance. Finalement, elles sont en meilleur état que certaines parties de la Transcanadienne et la circulation y est pratiquement nulle.

De plus, on voit de plus près le paysage : les grands champs des prairies, quelques petits troupeaux de vaches, des fermes, des villages,… Bien sûr, ce qui dépasse de tout ça, ce sont les silos : des isolés, des groupés, des anciens, des récents, des petits, des grands, des énormes, des en activités, des abandonnés¸… il y en a vraiment pour tous les goûts et de partout !

site-2013-06-13-route002    site-2013-06-13-route010

site-2013-06-13-route022    site-2013-06-13-route036

site-2013-06-13-route009    site-2013-06-13-route024

site-2013-06-13-route013    site-2013-06-13-route034

A un moment, nous longeons une voie ferrée où sont garés des centaines et des centaines de wagons céréaliers en attente certainement de la moisson… Près de la ville de Watrous, il y a une immense casse de matériels agricoles : des centaines de tracteurs et autres engins. Nous n’avons pas tout compris mais cette casse a un rapport avec le film «  Twister » écrit par Michael Chrichton. Nous sommes surpris, dans cette ville de 2 600 habitants, de trouver 2 concessionnaires automobiles proposant chacun des dizaines de pickups. Il y a aussi, mais c’est plus normal, un concessionnaire de matériel agricole avec de nombreux tracteurs et autres machines (beaucoup de John Deere d’ailleurs).

site-2013-06-13-route038    site-2013-06-13-route042

Journée grise, lourde (25, 28°), avec beaucoup de vent. Quand un camion nous croise, ça remue dans l’Ive ! Le vent cessera en soirée pour faire place à la pluie. Nous trouvons un bivouac sympathique sur une aire de pique-nique un peu en retrait de la route 16, dans les arbres et avec même une dump station (mais sans eau : 51° 59.876 106° 06.816 )

Vendredi 14 juin 2013

De la pluie pendant la nuit et ça continuera toute la matinée ; ce n’est pas la petit pluie que nous avons connue jusqu’à présent mais c’en est une forte, ininterrompue, qui mouille bien. Du coup, nous décidons de rester un peu plus sur notre petite aire. Vers 15 heures, ça a l’air de se calmer un peu et nous partons donc vers Saskatoon pour visiter le «  Western Development Museum« . C’est une reconstitution d’une ville champignon du début de 1910 ( boomtown). L’exposition est entièrement couverte (mais de toute façon, la pluie avait enfin cessé). Il y a d’abord la rue avec banque, école, barbershop,… avec des véhicules hippo et auto – mobiles garés et, au fond, la gare, la diligence, le chariot des émigrants. On remarque un réel souci du détail : les mannequins représentant des personnages ont des visages divers, il y a du papier froissé dans la corbeille à papier, …

site-2013-06-14-saskatoon-boomtown051    site-2013-06-14-saskatoon-boomtown047

site-2013-06-14-saskatoon-boomtown048    site-2013-06-14-saskatoon-boomtown066

Ensuite, dans d’autres salles, se trouve du matériel agricole. Rien à voir avec le «  Manitoba Agricultural Museum » : il y a bien moins de matériel mais tout est bien daté, les noms et utilisations sont indiqués, … Dans une autre partie de cet immense hangar, on retrace l’évolution de la Saskatchewan jusque vers 1960. Une autre salle est consacrée aux voitures (l’inévitable Ford T mais aussi une Cadillac 2 portes immensément longue et bien d’autres modèles), quelques modèles réduits de train, …

Souvent, nous voyons des parkings avec des balances où les camions peuvent contrôler (ou se faire contrôler) le poids de leur chargement. Voilà longtemps que nous souhaitons avoir connaissance de notre poids. Nous nous arrêtons donc à l’un d’eux. Résultat : essieu avant : 1460 kg essieu arrière : 2300 kg Certes, nous étions restés à l’intérieur et le réservoir d’eau était aux ¾, celui du carburant également mais nous avons tout de même un petit surpoids de 260 kg. Pas sûr que Ive puisse faire le régime !

Bivouac bien sûr au Walmart. Petit moment de panique : on a constaté que les batteries auxiliaires ne se chargent plus quand on roule (et là, avec un ciel gris et pas de soleil, les panneaux solaires ne servent pas à grand-chose ! ). On aurait bien mis le groupe électrogène en marche ce matin mais avec cette pluie persistante, nous y avons renoncé. Finalement, la panne provenait simplement d’un fusible qui avait grillé. Ouf ! Il est vite remplacé et on va en acheter quelques autres au Walmart. On en profite aussi pour changer notre autoradio qui depuis quelques jours refusait de lire les clés USB et les cartes SD (or toute notre musique est enregistrée sur carte SD). Pas évident de trouver un «  car-stereo » qui accepte les cartes SD et, surtout, qui ait la fonction « random » (lecture aléatoire). Mais si, à Walmart, ils ont même ça ! Et nous voilà avec un beau poste tout neuf et qui, en plus, fonctionne !

Entre temps, le soleil est revenu mais vers 20 heures les nuages remplissent le ciel et la pluie recommence à tomber. Décidément, nous sommes bien au pays des «  living skies » !

br /> Samedi 15 juin 2013

Comme si la pluie ne suffisait pas, le vent s’est levé également ! Nous allons à «  Wanuskewin Heritage Park » à quelques kilomètres au nord de Saskatoon. Deux livres-guides nous ont promis un super centre d’interprétation sur les indiens des prairies : « le meilleur musée autochtone des prairies ». Le matin nous visitons le bâtiment. Vite fait, il y a juste 2 salles d’exposition chacune consacrée à un « artiste » autochtone. Bof ! Dans le hall, seulement 2 bisons (empaillés ?) et un tipi. Pendant une éclaircie dans l’après-midi, nous parcourons 2 des sentiers proposés qui mènent à une falaise où les indiens conduisaient les bisons afin de les faire tomber (c’était une des techniques de chasse utilisée) mais il y a plein d’arbres et donc on ne voit rien. Ils mènent également à une «  roue de médecine » : quelques pierres disposées en rond, en grande partie dissimulées par l’herbe, sans plus d’explication sur la signification de ce truc. Quelques panneaux d’interprétation évoquent des fouilles archéologiques menées ici, des restes d’os, de flèches, de poteries, … retrouvés ici mais on ne montre rien, on ne voit rien. How disappointing !

site-2013-06-15-saskatoon-wanuskewin004    site-2013-06-15-saskatoon-wanuskewin001

Nous prenons finalement la route 7, direction l’ouest, l’ Alberta et la ville de Calgary à environ 560 km de là. Toujours beaucoup de vent et de nuages, de la pluie par intermittence, une température qui n’aura pas dépassé les 15° dans la journée. Bivouac sur le parking du centre communautaire de Harris.

Dimanche 16 juin 2013

Toujours un temps gris et un peu de pluie, toujours «  living skies » et, effectivement, les nuages et le vent nous ont offert un sacré festival toute la journée. Vers 19 heures, enfin, le ciel s’est dégagé et le soleil a fait son apparition ! Beau temps demain affirme la météo : tant mieux !

Nous faisons route aujourd’hui, nous arrêtant fréquemment pour photographier le paysage (toujours des champs et des prairies, quelques troupeaux de vaches de plus de 100 têtes), les granges, les regroupements de petites maisons et petites granges ou garages. C’est nouveau d’ailleurs ces petites constructions, nous n’en avions pas vu autant jusqu’à présent. Groupées par 2 ou 3, elles semblent bien abandonnées. Peut-être une survivance du temps où la terre était plus morcelée, où les fermiers étaient plus nombreux ? Nous apercevons aussi le long de la route quelques puits de pétrole : pompes et réservoirs noirs.

site-2013-06-16-route024    site-2013-06-16-route023

Brusquement, la route n° 7 devient la 9 : nous changeons de Province, quittons la Saskatchewan et pénétrons en Alberta.

site-2013-06-16-route030    site-2013-06-16-route028

A Oyen , sur les conseils des employées du  » Visitor center « , nous quittons la route n°9 pour prendre des « petites » routes (la 570) en direction de Drumheller : pratiquement pas de circulation et une route en très bon état. Nous bivouaquons devant le  » Community Center  » de Long Stone . Insensiblement, nous avons pris un peu d’altitude pour atteindre 800 mètres en soirée : nous approchons de plus en plus des montagnes rocheuses côté Canada. L’altitude et le mauvais temps de ces 3 derniers jours ont fait chuter la température. Au matin, seulement 7° (11 dans le fourgon) : allez, un petit coup de chauffage !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *