Alaska Highway

Du mardi 9 au lundi 15 juillet 2013

 

Mardi 9 juillet 2013

La ville de Dawson Creek est le point de départ de la «  Alaska Highway« , cette route qui, en 2 451 kilomètres, permet de relier Dawson Creek à Faibanks en Alaska ( USA). La ville commémore cet évènement par des panneaux soulignant que c’est bien ici, au point «  0 mile » qui commence cette route ainsi que par un petit musée qui lui est consacré.

2013-07-09-et10-alaska-highway-0mile

Nous visitons donc le «  Alaska Highway House » où on retrace très sommairement l’histoire du tracé de cette route construite en quelques mois par 30 000 soldats étatsuniens et des civils en 1942. La décision finale de construire cette route fut, après Pearl Harbour, l’attaque japonaise sur les îles aoutiennes en Alaska. Il s’agissait d’amener des troupes et du matériel en Alaska pour contrer une éventuelle invasion japonaise. Mais Fairbanks est au milieu de nulle part…. Des discussions pour la réalisation d’une telle route avaient lieu entre les gouvernements US et canadien, bien avant la guerre Quid des vraies raisons de cette route ?

site-2013-07-09-et10-alaska-highway005    site-2013-07-09-et10-alaska-highway004

Le paysage change à partir de Dawson Creek. On retrouve une route bordée de forêts. On longe des endroits avec beaucoup de résineux morts et ça fait de grosses taches rousses dans les collines verdoyantes. Car collines et montagnes il y a ! Nous sommes dans les contreforts des Montagnes Rocheuses. La route monte, descend, tourne. Ça change un peu des grandes lignes droites mais la circulation reste très fluide, la conduite est tranquille.

site-2013-07-09-et10-alaska-highway011    site-2013-07-09-et10-alaska-highway012

Bivouac devant le centre info-touriste de Fort Nelson. Journée très nuageuse, nous passerons les 2 dernières heures de conduite sous des averses parfois très violentes.

Mercredi 10 juillet 2013

La route change un peu après Fort Nelson. Elle devient plus étroite et plus sinueuse. D’ailleurs la vitesse maximum autorisée passe de 100 km/h à 80. On traverse de magnifiques paysages de montagnes avec des sommets aux rochers nus mais avec aussi beaucoup, beaucoup d’arbres (résineux et feuillus). Il n’y a pratiquement plus ces paquets d’arbres morts comme hier.

site-2013-07-09-et10-alaska-highway027    site-2013-07-09-et10-alaska-highway020

Les animaux nous offrent un festival : ours noir, mouflons avec leurs bébés, bisons avec bébé également, jeunes wapitis.

site-2013-07-09-et10-alaska-highway023    site-2013-07-09-et10-alaska-highway045

site-2013-07-09-et10-alaska-highway069    site-2013-07-09-et10-alaska-highway055

site-2013-07-09-et10-alaska-highway062    site-2013-07-09-et10-alaska-highway063bis

site-2013-07-09-et10-alaska-highway038    site-2013-07-09-et10-alaska-highway039

On avait prévu de s’arrêter au camping «  Northen Rockies Lodge and RV Park » au kilomètre 707. On nous propose des places entre 42 et 58 $ suivant l’éloignement de la route et, de plus, on exige une empreinte de carte bancaire alors que nous payons « cash » (au cas où on casse quelque chose nous dit-on). Nous leur disons « au revoir » et continuons notre route. Nous avions déjà constaté que les prix étaient « très touristiques » ici. Alors que jusqu’à présent, on nous demandait entre 1,5 et 2 $ pour laver ou sécher le linge, ici, on est passé à 5 et 8 $ pour le même travail ! En Alberta, nous ne payions que 1,10 $ le litre de diesel. En Colombie Britannique c’était passé à 1,30 et à Fort Nelson, nous arrivons à 1,45 (actuellement, 1 € = 1,35 $) !

Finalement, nous nous arrêtons sur une «  rest area » au kilomètre 835 en bordure d’une rivière, sous les bois. Endroit très agréable nonobstant les moustiques et la pluie qui tomba pratiquement en continu durant la nuit.

site-2013-07-09-et10-alaska-highway070    site-2013-07-09-et10-alaska-highway071

Jeudi 11 juillet 2013

13-15° dans la journée, des nuages et de la pluie. Nous sommes toujours dans de beaux paysages de montagnes, on voit des sommets avec des névés. Parfois, on a une vue un peu dégagée sur une succession de collines avec les différents verts de différentes espèces d’arbres. On a retrouvé des rivières aux eaux limpides.

site-2013-07-011-alaska-highway009    site-2013-07-011-alaska-highway002

site-2013-07-011-alaska-highway006    site-2013-07-011-alaska-highway003

Nous retrouvons sur le bord de la route des ours noirs ainsi que des bisons : des solitaires mais aussi un troupeau d’une cinquantaine d’individus avec plusieurs petits.

Nous sommes désormais dans le Yukon Territory et nous avons franchi le 60° parallèle. Leur devise est « Larger than life » (plus grand que nature). Ils ont une drôle de façon de transporter les voitures dans cette province !

site-2013-07-011-alaska-highway011    site-2013-07-011-alaska-highway013

A Watson Lake, nous visitons la forêt de pancartes («  sign post forest« ) : un soldat étatsunien avait, en 1942 lors de la construction de l’ Alaska Highway mis une pancarte avec le nom de sa ville et sa distance et depuis, la tradition a continué. En 1988 il y en avait 6 000 et en 2012, environ 75 000 !

site-2013-07-011-alaska-highway016    site-2013-07-011-alaska-highway021

Nous faisons route jusqu’à Teslin et bivouaquons devant le centre communautaire.

Vendredi 12 juillet

Route jusqu’à Whitehorse. Depuis hier, le paysage s’est agrandi laissant davantage de places sur les côtés et devant à la vision des montagnes qui nous entourent. On longe le lac Marsh puis la rivière Yukon qui sont tous les deux d’un bleu magnifique. Aujourd’hui, il y a du soleil sauf en fin d’après-midi mais nous aurons une journée sans pluie !

Arrêt au camping pour cause de lessive et de bricolage. Il y a un « car wash » dans ce camping, nous en profitons pour donner un grand coup de karcher à Ive qui en avait bien besoin après ces 2 mois de route. On essaie aussi de remettre en état le chauffage qui, finalement n’avait marché qu’une seule journée. Ça a l’air d’aller après avoir de nouveau nettoyé le tuyau d’arrivée de gasoil et recalé la pompe dans une position ascendante. Mais jusqu’à quand ? On place une plaque de bois devant le réservoir des eaux sales pour éviter que les projetions de cailloux par la roue avant ne viennent le crever une fois de plus (ce réservoir est sous le châssis, au niveau de la porte coulissante).

Samedi 13 juillet 2013

Et bien non, le chauffage ne marche pas très longtemps. Il se remet en marche ce matin puis cesse de fonctionner avec le même message d’erreur. Désespérant !

Nous allons faire une petite balade le long de la Yukon ( Miles Canyon) jusqu’à l’endroit où les bateliers déchargeaient les marchandises pour passer les rapides de Whitehorse (rapides qui faisaient beaucoup d’écume d’où ce nom de Whitehorse). Les rapides n’existent plus car l’eau a beaucoup monté du fait d’un barrage de retenue. A Canyon City, il ne reste plus rien de l’auberge du début du XX°, des maisons, de la grange si ce ne sont quelques panneaux d’interprétation et une réplique des wagons utilisés autrefois pour le transport de ces marchandises : ils se déplaçaient sur des rails en bois. La couleur de l’eau est très belle, plutôt verte aujourd’hui. Penser que le fleuve Yukon continue son chemin jusqu’à la mer de Béring : impressionnant !

site-2013-07-012-et-13-whitehorse007    site-2013-07-012-et-13-whitehorse013

site-2013-07-012-et-13-whitehorse015bis    site-2013-07-012-et-13-whitehorse016

A l’entrée de Whitehorse, nous visitons le bateau S.S. Klondike, ancien bateau à roues à aubes. Il assurait le transport des marchandises et des passagers au milieu du siècle dernier jusqu’à Dawson City : 1 jour 1/2 pour y aller, 3 à 4 pour revenir.

site-2013-07-012-et-13-whitehorse023    site-2013-07-012-et-13-whitehorse020

Encore un petit tour au Mac Bride Museum of Yukon History. Petit musée sympa : minéraux, animaux (on « apprécie » la grandeur des ours, loups, orignaux), bric-à-brac sur les chercheurs d’or, … Jolis tableaux et dessins de Jin Robb. Whitehorse est une ville très sympa avec des francophones actifs et un magasin SuperStore très bien achalandé.

Direction enfin le parking de Walmart pour y bivouaquer. Au milieu de 33 camping-cars et roulottes, nous y retrouvons Claude et Arlette, les Mouettes Voyageuses (Francis et Martine) ainsi que Josiane et Jean-Marie Gaillard du CCRSM.

Très belle journée ensoleillée. A 22 h 30, le soleil brille toujours !

Dimanche 14 juillet 2013

Cocorico ! Ah non, ce n’est pas ce bruit qui nous réveille ce matin mais un de ces gros camping-cars qui ressemblent à des bus et qui met sa génératrice en marche ! Pas de son de clairon non plus pour notre fête nationale, nous nous contenterons de mettre notre drapeau tricolore à notre fenêtre.

En route vers l’ Alaska et les Etats-Unis. D’abord Haines Junction puis Destruction Bay et enfin Beaver Creek avant d’atteindre la frontière demain.

La végétation se clairsème (le verbe clairsemer existe-t-il ?). Il y a des espaces sablonneux. Après Haines Jonction, la route s’élargit: plus plane, plus droite et la forêt redevient plus dense, des épinettes dont beaucoup ont été détruites par un parasite (le dendroctone de l’épinette appelée aussi la tordeuse de l’épinette). Nous longeons de beaux sommets encore blancs par endroits. Finalement, nous arrivons au bord du lac Kluane. On se trouve un parking juste au bord de l’eau (pas loin de la route aussi mais vu la circulation, …). Pas trop de moustiques mais c’est infesté de taons ! Bref, on contemple le lac et les montagnes à travers les moustiquaires.

site-2013-07-14-alaska-highway029    site-2013-07-14-alaska-highway032

Journée très ensoleillée et chaude (28-30°)

Lundi 15 juillet 2013

Encore 250 kilomètres et nous arriverons en Alaska . Nous commençons la matinée par 2 petites balades autour du lac Kluane puis nous « traçons ». Toujours beaucoup d’épinettes mortes. La route n’est plus très bonne : ça gondole, il y a des « dépressions », du gravier, des travaux 100 à 150 km avant la frontière.

site-2013-07-15-canada-alaka001    site-2013-07-15-canada-alaka005

Nous pénétrons aux Etats-Unis facilement. Evidemment, malgré notre beau visa de 6 mois, nous avons droit à la prise d’empreinte, photo et délestage de 6 $ par personne ! Nous avions pris soin de vider le frigo des produits frais mais pas de fouille. Il nous faut encore changer d’heure. Nous avons désormais 10 heures de différence avec la France.

Journée très chaude malgré les nuages : 30-35°. Nous bivouaquons quelques kilomètres après la frontière, sur un parking de départ d’un sentier vers un, lac rapidement rejoints par un petit VR québécois. Les moustiques de l’ Alaska viennent également nous souhaiter la bienvenue !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *