Washington et Oregon

Du lundi 9 au jeudi 19 septembre 2013

1 – Washington – du Lundi 9 au mercredi 11 septembre

 washington-position     site-2013-09-09-washington-plaque01

Lundi 9 septembre 2013

Après une nuit courte mais calme, à 5 heures, nous allons acheter nos billets (nous nous débarrassons ainsi de nos derniers dollars canadiens). Environ 90 dollars pour Ive et nous 2. Retour au fourgon. Un douanier fait le tour du véhicule, se plante derrière la vitre du conducteur et attend. Nous finissons par comprendre que c’est un douanier étatsunien et que s’il reste ainsi planté sans rien dire, sans rire surtout, c’est qu’il faut que nous soyons à l’intérieur du véhicule pendant son «  inspection« . Quand enfin nous avons rejoint notre place et descendu la vitre il peut commencer son travail qui consiste en fait à regarder nos passeports, à poser des questions sur ce que nous avons à l’intérieur de notre Ive, surtout en ce qui concerne la nourriture. Et tout est OK. Ensuite, Jean-Jack va au bureau de la douane mais comme nous avons déjà notre visa, pas de problème.

On embarque, on part à l’heure pile (6 h 10) et on traverse (ouh ! ça secoue un peu), on débarque et voilà ! Nous avons dit au revoir au premier pays que nous avons visité pendant plus de 12 mois (mais pas d’affilée puisque nous avons fait un petit retour en France et une incursion aux USA en Alaska). Nous voici donc aux Etats-Unis d’Amérique, plus précisément à Port Angeles dans l’état du Washington. Nous prenons la direction de Portland ( Oregon) par les petites routes qui longent la côte du Pacifique.

Arrêt dans l’ Olympic Park pour faire une balade dans la forêt humide tempérée jusqu’à une des nombreuses cascades du Parc. Encore de beaux gros arbres et beaucoup de lichens. On peut bien voir à plusieurs endroits les nouveaux arbres qui prennent naissance sur ceux qui sont morts et en décomposition, soit sur les chicots, soit sur les troncs abattus.

Bivouac à Aberdeen (et oui, toujours l’ Ecosse…) sur un parking public près du Visitor Center.

Mardi 10 septembre 2013

Nous longeons l’océan : un peu de brume. Comme hier, nous voyons énormément de camions transportant des troncs d’arbres et donc, nous voyons aussi des pans de montagnes sans un seul arbre. Même si, parait-il, un ouragan en a fait tomber beaucoup dernièrement, la part de l’humain semble très important dans cette hécatombe. Plusieurs endroits toutefois ont été replantés mais pourquoi ces conifères sont-ils plantés aussi serrés ?

Nous traversons ensuite la rivière Colombia sur un pont bien long et arrivons ainsi en Oregon. Ce fleuve marque en effet la frontière Nord entre les 2 états. Bivouac sur un parking public à Seaside.

 

2 – Oregon – du mercredi 11 au .. septembre

oregon

oregon-position    2013-09-12-oregon-plaque03

Mercredi 11 septembre 2013

Toujours autour de Portland.

Dans 4 jours, Elisabeth et Georges nous rejoignent. Nous sommes donc en contact avec 2 puis 3 particuliers qui louent leur CC, le nôtre étant bien évidemment trop petit pour 4 personnes ! On attend des réponses alors nous allons de MacDo en Safeway pour avoir des connexions WiFi mais, bon sang, ce n’est pas mieux qu’au Canada ! Il nous arrive d’avoir des connexions parfaites, rapides et, la fois d’après, c’est lent, nous pouvons à peine afficher les mails. Vraiment pas facile ! De plus, dès que nous proposons à ces personnes de se rencontrer pour discuter de vive voix, c’est le blocage complet. Personne ne veut nous communiquer son adresse. De quoi ont-ils peur ? Nous n’avons visiblement pas les mêmes habitudes de fonctionnement qu’en France et là, nous ne comprenons pas très bien. Dommage car louer auprès d’un particulier permettrait d’économiser entre 1 000 et 1 500 euros sur 4 semaines !

Nous cherchons également une scierie à visiter. A côté de Forest Grove (une trentaine de kilomètres de Portland), nous nous adressons à la scierie Stimpson. Nous aurons une réponse demain matin.

Bref, nous attendons, nous attendons… Et ce n’est pas facile aujourd’hui car une grosse vague de chaleur nous est tombée dessus : 38 à 40° à l’ombre ! Ce sont bien des degrés Celsius, pas Fahrenheit. Et ce matin, nous avions dormi avec 2 petites couvertures !

Dans l’après-midi, nous nous réfugions à l’ombre du Parc Scoggins Valley. A l’ombre mais pas à la fraîcheur. Nous retournons en soirée au MacDo de Forest Grove mais toujours pas de réponse positive. Il faut d’abord montrer patte blanche, envoyer copie du permis de conduire, attestation d’assurance, remplir des papiers avant d’espérer poursuivre la discussion. Super !

Tiens, ce soir nous dormirons sur le parking de Safeway : ça changera un peu des Walmart. Mince consolation, la température descendra à seulement 16° au matin. Au moins ça !

Jeudi 12 septembre 2013

Ce matin, enfin, le propriétaire du grand RV, Darren, veut bien nous rencontrer. Il nous propose ce soir 19 heures mais nous communiquera l’adresse dans la journée. Il nous explique qu’il est désolé de se montrer aussi prudent mais il ne veut pas tomber sur des gens qui ne seraient pas très « réglos ». C’est vrai que nous ne sommes pas habitués à agir de cette façon mais il doit y avoir, par derrière, ici, certainement des expériences malheureuses ou simplement des craintes. Dans l’après-midi, Darren nous communique le lieu du rendez-vous : devant un « Starbuck coffee » ! La confiance n’est pas encore totalement établie…

Nous retournons à la scierie Stimson. Pour des questions d’assurance nous dit-on, pas de visite possible. Bon, on va continuer à chercher mais on risque fort d’avoir la même réponse de partout.

Nous retournons au parking de Safeway car nous avons une bonne connexion Internet. Nous changeons plusieurs fois de place dans la journée pour suivre l’ombre. Après une matinée nuageuse, nous avons droit au soleil mais tout de même moins de chaleur qu’hier : nous ne dépasserons pas les 30° ; c’est mieux !

Enfin, 19 heures ! Darren a l’air satisfait de voir finalement que nous ressemblons bien à ce que nous prétendions être, que notre histoire de RV trop petit pour 4 est bien vraie. Le courant passe semble-t-il puisque, enfin, il nous communique ses coordonnées. Il ne nous fait même pas remplir la promesse de location ni verser des arrhes. Tout va bien, ouf, voilà au moins une chose de réglée !

Nous avions repéré un camping à Lafayette, une trentaine de kilomètres de là qui acceptait les cartes « Passpeort America » que nous possédons (50% de réduction sur le tarif). Il fait nuit lorsque nous y arrivons (c’est peut-être la première fois que nous conduisons un peu de nuit), le bureau d’accueil est fermé mais nous nous installons dans le camping, on verra demain pour les formalités.

Vendredi 13 septembre 2013

Nous restons au camping aujourd’hui. Grâce à Pierre Gerardy, notre « Insurance Agent », dans la matinée nous avons l’attestation d’assurance du RV de Darren par mail. Darren nous écrit son plaisir de la rencontre d’hier soir donc, tout va bien !

Nous profitons de la journée pour commencer à préparer les affaires à emporter, faire une machine à la « laundry » du camping et surtout, continuer à travailler sur notre itinéraire des 4 semaines à venir. Beaucoup de choses à voir : il faudra certainement faire des impasses mais c’est dur de choisir entre tant de merveilleux Parcs ! Enfin, une excellente connexion Internet ! Nous en avions bien besoin pour finaliser notre itinéraire, calculer le kilométrage (enfin, le « mileage »), chercher des renseignements et skyper un peu.

Encore des nuages le matin et du soleil l’après-midi mais ça va, nous sommes à l’ombre.

Samedi 14 septembre 2013

Nous allons jusqu’à Portland après avoir réservé une chambre pour Babeth et Georges en attendant de récupérer le RV. Petit tour dans Forest Park jusqu’à Pittock Mansion. Très belle vue sur Portland.

 site-2013-09-16-portland000

Nous allons ensuite jusqu’aux «  stands de rue » (angle de SW Alder St et SW 9th Ave) que nous conseille notre guide (Lonely Planet). Ces petites cuisines semi-sédentaires installées sur des parkings proposent des plats venus de nombreux pays. Le choix est grand. A proximité, nous ne trouvons pas le Visitor Center : il faut dire que la place sur laquelle apparemment il se trouve est occupée par un orchestre tonitruant et des stands de nourriture et souvenirs mexicains.

Non loin de là aussi se trouve le Powell’s City of Books, immense librairie qui occupe tout un pâté de maison (un bloc) : notre grande librairie «  les Bleuets » de Banon (04) aurait de quoi être verte de jalousie mais Powell’s aurait bien de leçons à prendre question décoration des murs et des plafonds !

On passe à proximité du Steel Bridge, un des plus vieux ponts de Portland («  la ville des ponts« ). Il s’agit d’un pont mobile construit en 1912. Nous traversons un quartier avec beaucoup de SDF, de personnes dites marginales, de mendiants, de personnes au comportement bizarroïde. En fait, il s’agit du vieux quartier ( Old Town). Notre guide souligne que c’est un quartier « un peu louche quoique inoffensif », que les portes des immeubles sont « occupées par des marginaux ». Drôle de guide qui propose une promenade touristique au milieu de la misère humaine. Le guide propose aussi d’ailleurs un « sentier situé sous les bruyants échangeurs qui acheminent les voitures au nord et au sud ». Promenade certainement très sonore… Il est vrai qu’il n’y a pas grand-chose à voir dans cette grande ville ! Ville finalement très bruyante et, à notre goût, peu intéressante.

Nous nous retrouvons sur le parking du WalMart, pas le 1° où c’est « no overnight » mais, 3 miles plus loin sur la même avenue, au 2°. Normalement interdit aussi la nuit mais 2 vendeuses nous indiquent un endroit où nous pouvons nous installer sans trop de risques. Effectivement, nous ne serons pas dérangés pendant la nuit excepté par la circulation ou en soirée et dès 5 heures du matin, les souffleuses de feuilles qui ont, en ce début d’automne, remplacé les tondeuses à gazon. Et nous n’avons pas gagné au change !

Dimanche 15 septembre 2013

Nous voici donc à l’ aéroport international de Portland . Après avoir fait 2 fois le tour de l’aéroport et demané, nous trouvons enfin un petit parking caché dans les arbres et réservé aux véhicules hauts. L’avion arrive bien à 11 h 25 et nous nous rendons au lieu indiqué de réception des bagages. Une heure après, personne et il n’y a plus de bagages sur le carrousel ! Inquiets, nous demandons à la compagnie : ah non, les vols internationaux arrivent à un autre endroit ! Nous y allons et un panneau nous prévient : en fonction des opérations de douanes, l’attente peut être de 30 minutes à 2 heures ! Finalement, vers 13 heures nous récupérons Elisabeth et Georges. Chaudes retrouvailles.

Nous allons tout de suite en ville et leur faisons découvrir les stands de rue . Nous avions prévu un grand tour dans la ville que nous écourterons car nous prenons beaucoup de temps à flâner, regarder et écouter une chorale sur la place Pioneer Courthouse ou les musiciens de rue, se promener le long de la Willamette River en admirant quelques-uns des 11 ponts qui donnent à Portland son surnom de  » ville des ponts « , passer d’un marchand à l’autre au  » Saturday Market « , parcourir quelques-uns des rayonnages du Powell’s City of Books . Finalement, nous n’irons pas au South Forest Blocks ni au Chinese Garden ni manger un donut au «  Voodoo Donuts« . Finalement, aujourd’hui nous avons vu un autre aspect de Portland qui nous laisse une impression moins négative qu’hier. A noter un magasin général  » Boy’s Fort  » près de la place Pioneer Courthouse avec des objets remarquables.

site-2013-09-15-portland013    site-2013-09-15-portland012

4 heures après, nous revenons vers Ive et allons à l’hôtel d’ Oregon City . En chemin, nous nous arrêtons chez Fred Mayer pour faire quelques courses et leur faire découvrir prix et produits étatsuniens. A 21 heures, nous les laissons rejoindre Morphée. Avec le décalage horaire, cela fait tout de même 27 heures qu’ils sont debout !

Lundi 16 septembre 2013

Nous allons au Washington Park pour visiter la roseraie . Waouh ! 1,6 hectare avec environ 7 000 plants de roses de presque 600 espèces. Nous sommes un peu en fin de saison mais il reste encore de nombreuses fleurs et même des boutons. Certaines roses sont magnifiques, d’autres ont un parfum subtil et délicat !

site-2013-09-16-parc-washington1-roseraie020    site-2013-09-16-parc-washington1-roseraie036

site-2013-09-16-parc-washington1-roseraie037    site-2013-09-16-parc-washington1-roseraie031

site-2013-09-16-parc-washington1-roseraie028    site-2013-09-16-parc-washington1-roseraie027

C’est ensuite la visite du Forestry Museum : beaucoup de panneaux, d’échantillons et de vidéos sur le bois (of course !) et des jeux interactifs (scier des arbres avec une énorme machine, sauter en parachute, …). Vraiment intéressant. Il y avait également une exposition sur l’ herbier de John Muir , herboriste du XIX° siècle. Les photos de ses planches sont d’une étonnante réalité.

site-2013-09-16-parc-washington2-forestry041    site-2013-09-16-parc-washington2-forestry042

Quand nous nous préparons à visiter l’ arboretum , il se met à pleuvoir fort. Retour à l’hôtel sous la pluie avec une circulation très dense et plusieurs embouteillages (« congestion »).

Mardi 17 septembre 2013

C’est aujourd’hui que nous devons prendre notre RV de 31 pieds. Bien sûr et tout naturellement, nous le baptisons  » Hervé « . Darren, le loueur nous explique un peu tout. Nous embarquons nos affaires (et il y en a beaucoup) et nous voilà sur les routes. Ive est resté chez Darren, il s’occupera de le garer correctement après notre départ.

Oh la, la, 31 pieds, ça ne se manœuvre pas comme ça, d’autant plus qu’il y bien sûr une boite à vitesse automatique et qu’il nous « manque » donc une pédale mais Jean-Jack assure. Nous longeons la Columbia River et faisons une petite balade pour voir la cascade Wahcella . Georges (mais il n’est pas le seul) peut enfin admirer quelques beaux spécimens de pins d’Oregon ( Douglas fir ). Les arbres le long du torrent sont très moussus. On voit aussi quelques saumons, des vivants et des morts.

site-2013-09-17-cascade-wahclella043    site-2013-09-17-cascade-wahclella046

Notre premier bivouac sera sur le parking du Visitor center de Hood River . Et voici les premières photos (désolé mais on n’a pas encore fini de tout ranger !).

site-2013-09-17-RV049    site-2013-09-17-RV047

site-2013-09-17-RV051    site-2013-09-17-RV053

Mercredi 18 septembre 2013

En route pour Spokane (état du Washington) sur la route de Yellowstone. Comme hier soir, nous traversons une région de vergers (pommiers, poiriers, vignes) puis le paysage change très vite et devient plutôt désertique avec quelques zones vertes (champs à l’arrosage). Il y a parfois un point d’eau avec un système par aspersion ce qui donne des formes rondes aux champs. Les vignes sont également munies de systèmes d’arrosage (ouh ! disent les Français !). Nous longeons les gorges de la rivière Columbia. Nous quittons l’ Oregon pour traverser un moment le Washington. On retrouve des arbres seulement à une cinquantaine de kilomètres de Spokane .

Dans cette ville, nous faisons connaître à Elisabeth et Georges leur première nuit sur un parking Walmart. Celui-ci est un peu éloigné de la route et la nuit est très calme.

Jeudi 19 septembre 2013

« On the road again » comme diraient Ludovic et Samuel (clin d’œil aux amateurs de l’émission « Pékin Express »). Georges et jean-Jack se relaient pour nous faire passer le Washington, l’Idaho dans sa petite largeur, (on passe par Cœur d’Alene) et commencer la traversée du Montana. 658 kilomètres dans la journée pour arriver finalement à Bozeman ( Montana).

Collines et montagnes se succèdent, tantôt boisées, tantôt pelées (action humaine ? les sommets éloignés de la route sont encore boisés). Beaucoup de camions sur les routes, très longs avec des cabines à la mesure du pays… Vers Bozeman, nous apercevons des sommets enneigés et la pleine lune qui se lève derrière ces sommets. Nous avons dû avancer nos montres d’une heure. Bivouac Walmart.

site-2013-09-18-19-route008

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *